Description, transformation, appropriation

Tout le monde (ou presque) connaît le poète, scénariste, écrivain, réalisateur Jacques Prévert. Voici un de ses poèmes les plus « parlant » pédagogiquement puisqu’il décrit le départ d’un personnage après son petit déjeuner en termes simples. On relève beaucoup d’exercices prenant en compte l’usage du passé composé qui y est fait, ou bien les éléments vestimentaires et accessoirisant comme ceux servant à boire un café ou fumer une cigarette. On rapprochera d’ailleurs ce poème de la célèbre peinture de Magritte (« Ceci n’est pas une pipe ») ou bien d’un autre poème d’un autre poète, Charles Cros (« Le hareng saur » – Le coffret de santal). Bien des usages sont possibles donc, dans bien des circonstances et pour bien des niveaux de langue.

Déjeuner du matin

Il a mis le café
Dans la tasse
Il a mis le lait
Dans la tasse de café
Il a mis le sucre
Dans le café au lait
Avec la petite cuiller
Il a tourné
Il a bu le café au lait
Et il a reposé la tasse
Sans me parler

Il a allumé
Une cigarette
Il a fait des ronds
Avec la fumée
Il a mis les cendres
Dans le cendrier
Sans me parler
Sans me regarder

Il s’est levé
Il a mis
Son chapeau sur sa tête
Il a mis son manteau de pluie
Parce qu’il pleuvait
Et il est parti
Sous la pluie
Sans une parole
Sans me regarder

Et moi j’ai pris
Ma tête dans ma main
Et j’ai pleuré

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :