Décrire et comparer deux séquences de film

Lorsqu’on le peut, il est toujours intéressant de comparer deux extraits de films, de réalisateur différents, et voir comment chacun traite le sujet dans une scène ou une séquence. Dans le cas ci-dessous, l’exemple est encore plus remarquable du fait que l’un des réalisateurs rend hommage à l’autre dans la composition de la séquence, de l’agencement des plans, des déplacements et de la gestuelle des personnages, autour d’un thème central : un air d’opéra.

Diva de Jean-Jacques Beineix, 1980

Site officiel => http://diva-themovie.com/

Premier film de Jean-Jacques Beineix et film cultissime, « Diva » dont l’air « Ebbene?…N’andro lontana » de l’opéra la Wally d’Alfredo Catalani est interprétée par Wilhelmenia Wiggins Fernandez.

Synopsis : Jules, un jeune postier, est fasciné par Cynthia Hawkins, une célèbre diva qui n’a jamais consenti à faire enregistrer sa voix. Lors d’un concert à Paris, Jules enregistre clandestinement son récital sur un Nagra – la Rolls des enregistreurs sonores, discrètement observé par deux Taïwanais. Après avoir reçu un autographe de la diva, il s’empare de sa robe en coulisses puis s’enfuit. Le lendemain, une prostituée glissera dans la sacoche de la mobylette de Jules, un enregistrement compromettant pour un commissaire de police corrompu et proxénète. Jules est alors poursuivi par deux bandes de voyous distinctintes, pour deux bandes magnétiques…

Le Cinquième Élément, de Luc Besson, 1997

15 années après le film de Beineix « Diva », en 1996, Luc Besson réalise le Cinquième Élément, avec Bruce Willis. Dans ce film, une référence cinématographique est faite avec la séquence appelée « Diva Dance » chantée par une extraterrestre – Plavalaguna – sous laquelle une voix se cache, celle de la soprano Inva Mulla-Çako. Il s’agit d’un extrait arrangé de l’opéra Lucia de Lammermoor de Gaetano Donizetti, l’aria « Il dolce suono » de la scène I de l’acte III.

Synopsis : Égypte, 1914. Un groupe d’extra-terrestres débarque sur Terre afin de récupérer quatre pierres représentant les quatre éléments de la vie, afin de les soustraire à l’arrivée imminente de la Première Guerre mondiale. Ils promettent de les rapporter dans 300 ans, lorsque le Mal reviendra, afin d’établir une paix durable. Mais à leur retour, trois siècles plus tard, leur vaisseau est détruit et les pierres disparaissent mystérieusement. Cependant, dans les décombres se trouve une main, à partir de laquelle les scientifiques parviennent à reconstituer Leeloo qui n’est autre que le cinquième élément, une jeune femme dotée d’étonnantes facultés.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :