Conte – intrigue – moralité

Structure narrative => https://cinematice.wordpress.com/fle/structure-narrative/

INTRIGUE

Définir les éléments qui serviront à l’écriture :

  • Le héros ou l’héroïne [qualités principales ; physique ; personnalité]
  • L’objectif à réaliser / la tâcha à accomplir pour remédier à une situation difficile survenue
  • Les adjuvants – aides dans la réalisation de l’objectif à atteindre
  • Les opposants à cette réalisation

MORALITÉ

Enseignement dans l’accomplissement de la tâche du héros.

MODÈLE

Le Petit Chaperon rouge, Charles Perrault.

Exemple 1

Titre du conte : L’archer de Fleuri

Personnage : Un pauvre jeune homme dans un village qui s’appelle « Fleuri » Qualités : courage, gentillesse, intelligence, ruse. Physique : grand, cheveux châtain, yeux bleus

Objectif : trouver sept herbes, sept fleurs pour soigner la Princesse de la ville « Arc-en-ciel »

Adjuvants : un écureuil, une loutre, un cacatoès

Opposants : une vieille sorcière, la cruauté de la sorcière

Il était une fois une ville, la ville d’Arc-en-ciel, la plus belle qu’on imaginait. Il y avait un roi, une reine et leur fille, la plus jolie des princesses. Ils vivaient harmonieusement dans un palais extravagant. Pas très loin du palais, un jeune beau homme produisait des flèches dans le petit village de « Fleuri ». Il vivait avec son grand-père qui était malade depuis cinq longues années. Il faisait beaucoup de choses pour s’occuper de son grand-père et de la maison. Il aimait les animaux ; il leur donnait de la nourriture dans la forêt. Ils étaient bons et amicaux avec lui.

Un jour, la princesse mangea la groseille sauvage qu’un chat noir lui avait donnée et elle devint aveugle, sourde et muette. Le palais annonça la maladie de la princesse. Le roi offrit sa fille en mariage avec quelqu’un qui pourrait la guérir. Cette maladie était la plus grave que l’on ait jamais expérimentée. Tout le monde était triste et pleurait. Le jeune homme décida de voyager dans une forêt très dangereuse par-delà sept montagnes et où personne n’était jamais allé. Il devait trouver sept herbes et sept plantes à fleurs dont les espèces étaient éteintes. Elles étaient connues pour soigner toutes les maladies graves.

Dans la forêt, il y avait une sorcière qui s’était déguisée en chat noir et qui demeurait dans une grotte. Dans son chaudron magique, elle vit le jeune homme. Elle se transforma en un homme qui cueillait des rameaux. Le jeune homme lui demanda où était la montagne sur laquelle il y avait des herbes et des plantes à fleurs. Elle lui donna une mauvaise direction pour le tromper. Pendant son voyage, il rencontra des animaux qu’il connaissait ; l’écureuil, la loutre, et le cacatoès auxquels il avait donné de la nourriture. Le cacatoès le remit sur le bon chemin. Après sept jours, il arriva à destination. L’écureuil l’aida à chercher les sept herbes. La loutre lui montra l’endroit où les sept plantes à fleurs poussaient à l’abri des regards.

Il retourna au palais. La sorcière le suivit et alluma une barrière de feu pour l’empêcher de continuer son voyage. Il prit une flèche et la tira avec son arc dans son cœur. Elle disparut. Soudainement, il pleura et le feu s’éteignit.

Il apporta les herbes et les plantes à fleurs à l’apothicaire du palais. Celui-ci mélangea les ingrédients et donna le breuvage à la princesse. Une heure passa et alors elle put  parler, entendre, et voir.

La ville devint vivante, les gens célébrèrent sa guérison. Ils dansaient et riaient. Le roi donna la main de sa fille au jeune homme. Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants.

Moralité :

Ne jamais faire confiance
À aucune personne
Dont nous n’avons connaissance
Ni goûter toute baie
Qui paraît bonne !

Exemple 2

Titre du conte : Léon

Il était une fois un petit garçon d’un village dans la Creuse,  le plus aventureux qu’on eût su voir. Ses cheveux étaient longs,  épais, mal coiffés comme la crinière d’un lion, et pour cela qu’on l’appelait Léon. Il avait 12 ans, était blond et fort. Il aimait jouer avec son lance-pierre.

Un jour, il se réveilla  très tôt parce qu’il faisait vraiment froid. Il décida d’aller en forêt pour ramasser du bois et remplir le poêle. Il mit tous les outils nécessaires dans sa besace : une hache, un briquet à amadou,  un manteau et un déjeuner.

Il faisait un peu sombre et froid quand il arriva au milieu de la forêt. Sans aucun bruit, peu de lumière, l’atmosphère était loin d’être agréable, même pour ce garçon aventureux. En regardant autour de lui, il décida de couper les branches d’un jeune arbre.  Quand il était en train de lever sa hache, le vent souffla si fort que son couvre- chef tomba. Le ciel devint obscur. Soudain, la lumière éclata et ce qu’il vit était une grande quantité de branches. Il était étonné et plein de joie. Il commença à les ramasser.

Tout à coup, il aperçut une bande de castors géants avec un air menaçant. Chaque castor prit une branche avec ses pattes. Ils se levèrent et s’enfuirent en courant comme des humains.  Ils revinrent continuer leur travail. Léon cria « Arrêtez-vous ! » Il voulait savoir si les branches étaient à eux. « Pourquoi devons-nous nous arrêter ? » « Nous devons finir notre barrage avant le soir, sinon il y aura une inondation !», répondit le plus monstrueux, qui était le chef. « Ah !, comme cela je comprends », dit Léon. Il laissa les castors prendre autant de branches qu’ils voulurent.

Depuis ce jour, Léon et les castors devinrent amis. Ils s’aidèrent les uns les autres à ramasser les branches, garder la forêt et construire plusieurs de barrages.

Moralité :

Partagez !
Il y a toujours assez…
Source Images : http://www.photo-libre.fr/
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :