Texte descriptif et conceptualisation

Le texte descriptif est particulièrement intéressant à mettre en schéma conceptuel car il utilise un champ lexical spécifique qu’on peut aisément étudier et visualiser en regroupant ses informations sous forme d’un tableau ou par exemple, ici, sur un plan. De même, il permet d’aborder les notions de point de vue omniscient par opposition à point de vue focalisé et point de vue interne. L’ancrage cognitif est ainsi renforcé.

Voir également sur ce site l’article => Paris au XXe siècle

Texte de référence : « Paris à vol d’oiseau » Chapitre 2, tome 3 [ABU Notre-Dame de Paris 1831 Victor Hugo]

Résumé : Le roman retrace la destinée tragique d’une jeune bohémienne, Esméralda, victime de la passion qu’elle inspire à un archidiacre et de l’amour qu’elle éprouve pour le jeune Phoebus, capitaine séduisant cependant aussi peu généreux qu’il n’est intelligent. Agée de seize ans, enlevée à sa mère et élevée parmi les brigands de la Cour des Miracles, Esmeralda succombe ainsi au charme du capitaine, peu avant d’épouser le poète Gringoire pour lui éviter la potence, selon une tradition de son peuple qui veut que tout condamné à mort à la Cour des Miracles peut être sauvé par l’amour d’une belle. Malheureusement pour la jeune fille, qui attend tout du jeune Phoebus sans savoir qu’il est déjà fiancé, l’archidiacre Claude Frollo s’éprend de la bohémienne et décide de la conduire à la potence si elle refuse de se donner à lui. Condamnée pour sorcellerie, Esmeralda est sauvée par Quasimodo, sonneur de cloches de Notre-Dame qui l’arrache à ses bourreaux en la recueillant dans l’église, terre d’asile par excellence. Malheureusement pour la jeune fille, une révolte des brigands visant Notre-Dame conduit le roi Louis XI à décider de violer le droit d’asile pour la conduire au gibet. Sauvée un instant par Frollo, Esmeralda lui doit finalement sa perte, ayant refusé une dernière fois ses avances ; l’archidiacre confie alors la bohémienne à une recluse haïssant les Egyptiens, puis s’en va à la rencontre des officiers afin de les conduire jusqu’à leur proie. La jeune bohémienne, après quelques péripéties, finit par être exécutée, comme l’annonce depuis le commencement ce récit dont la fin est inévitablement tragique. Quasimodo, découvrant la culpabilité de l’archidiacre, précipite celui-ci du haut des tours de Notre-Dame, puis s’en va retrouver le corps inanimé d’Esmeralda pour mourir auprès d’elle. (source : http://www.parisarte.org/index.html)

Texte à télécharger format .pdf => PARIS A VOL_VHUGO

Lecture audio du texte => Chapitre2 Tome3

Plan sur lequel les apprenants peuvent travailler, datant de 1834

Début de la description

« Le Paris d’il y a trois cent cinquante ans, le Paris du quinzième siècle était déjà une ville géante. Nous nous trompons en général, nous autres Parisiens, sur le terrain que nous croyons avoir gagné depuis. Paris, depuis Louis XI, ne s’est pas accru de beaucoup plus d’un tiers. Il a, certes, bien plus perdu en beauté qu’il n’a gagné en grandeur.

Paris est né, comme on sait, dans cette vieille île de la Cité qui a la forme d’un berceau. La grève de cette île fut sa première enceinte, la Seine son premier fossé. Paris demeura plusieurs siècles à l’état d’île, avec deux ponts, l’un au nord, l’autre au midi, et deux têtes de pont, qui étaient à la fois ses portes et ses forteresses, le Grand-Châtelet sur la rive droite, le Petit-Châtelet sur la rive gauche. Puis, dès les rois de la première race, trop à l’étroit dans son île, et ne pouvant plus s’y retourner, Paris passa l’eau. […]

Au quinzième siècle, Paris était encore divisé en trois villes tout à fait distinctes et séparées, ayant chacune leur physionomie, leur spécialité, leurs mœurs, leurs coutumes, leurs privilèges, leur histoire : la Cité, l’Université, la Ville.»

Conceptualisation sous forme de tableau synoptique puis repérage sur un plan

La cité L’Université La Ville
Quartier/Rues Rue Juiverie Rue St.Jacques Les Tuileries
Rue de la Barillerie Rue de la Harpe Les Halles
Foubourg Rue St.Martin
Montagne Sainte Genevière
Le bourg Saint Victor Rue St.Denis
Le bourg Saint Marceau
Faubourg Saint Jacques du Haut Pas
Notre Dame des Champs
Le bourg Saint Germain
Rue du Four
Monuments L’hôtel Dieu La Tounelle La Tour de Billy
Tour de Nesle La Tour du Bois
La Halle aux vins Le Grenier
La Monnaie Clôture de la Ville
Panthéon L’hôtel de Ville
l’hôtel de Cluny
Clôture de Philippe Auguste
Le moulin de Gobelins
Bâtiment Palais de Justice Montfaucon
Cathédrale Notre Dame
Eglises Sainte Gnevière
Sainte Benoît
Saint Magloire
Saint Sulprice
Saint Germain
Saint Julien
Saint Séverin
Saint Jacques
Chapelle de la Vierge
Musée Le Louvre
Université La Sorbonne
Pré aux Clercs
Hôtel/Logement Logis de Lorraine Logis de Nevers
Logis de Rome
Logis de Reims
Ponts Pont Notre Dame La Bièvre
Pont au change
Pont aux Meuniers
Pont Saint Michel
Petit Pont
Portes et Forteresses Grand Châtelet La Porte Papale La Porte Saint Denis
Petit Châtelet La Porte Saint Victor La Porte Saint Martin
La Bordelle La Porte St.Antoine
La Saint Jacques La Porte du Temple
La Saint Michel La Porte Montmartre
La Porte St.Germain La Porte St.Honoré
Fleuve La Seine La Seine La Seine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :